Le Forum des Passionnés d'Islam !


 
AccueilFAQGalerieRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Sujet concernant le Barbe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Khadija



Féminin Nombre de messages : 256
Age : 32
Localisation : Bruxelles
Date d'inscription : 22/11/2007

MessageSujet: Sujet concernant le Barbe   Sam 3 Mai - 0:57

Pourquoi garder la barbe ?

Questions :

1) Quelle est la raison pour laquelle l'islam demande aux hommes de garder la barbe ?

2) Je sais que le Prophète (sur lui la paix) portait la barbe. Mais j'aimerais savoir s'il est nécessaire de la porter ou bien si c'est juste une sunna ?

3) A-t-on le droit de s'enlever la barbe qui se trouve sur le cou ? et sur les joues ? Quelle doit être la longueur minimale de la barbe ? Y a-t-il des savants autorisant à ne garder qu'une très très petite barbe ?


Réponse à la question 1 : Pourquoi le Prophète nous a-t-il enjoint de garder une barbe ?

Le port de la barbe relève des attributs masculins, répondent des ulémas tels que Shâh Waliyyullâh au 18è siècle (Hujjat ullâh il-bâligha, tome 1 p. 517), al-Qardhâwî aujourd'hui (Al-halâl wal-harâm, p. 85). C'est bien pourquoi le Prophète (sur lui la paix) a dit que cela relèvait de la fit'ra (ce que l'homme fait par pré-disposition).


Réponse à la question 2 : le port de la barbe est-il sunna ou obligatoire ?

Le port de la barbe est une sunna qu'il est nécessaire d'observer (fardh ou wâjib). (En effet, le terme "sunna" désigne seulement ce que le Prophète a enseigné et / ou fait, sans en dire quel est le caractère : or une "sunna" peut être obligatoire, ou fortement recommandée, ou seulement conseillée. Certaines sunna sont donc seulement conseillées, mais d'autres sont obligatoires.)

Le port de la barbe ne fait pas partie de ce que le Prophète faisait par habitude culturelle seulement. En effet, car porter une barbe n'est pas seulement ce que le Prophète a fait, c'est aussi ce qu'il a dit de faire : "Dix choses font partie de la fit'ra [ce que l'homme est porté à faire par prédisposition] : (…) le fait de se laisser la barbe (…)." (rapporté par Muslim, Abû Dâoûd, at-Tirmidhî et Ibn Mâja). Il a également dit : "Laissez-vous la barbe et taillez-vous les moustaches" (rapporté par al-Bukhari et Muslim entre autres). Ibn Hajar relate les différents termes qui ont été employés dans ce dernier Hadîth : "waffirû", "a'fû", "arkhû" et "awfû", tous signifiant globalement qu'il faut garder une barbe. Les savants sont donc d'avis qu'il s'agit d'une sunna ta'abbudiyya (dont l'ensemble est également appelé "sunan al-hudâ"), et non pas d'une sunna 'âdiyya (dont l'ensemble est également appelé "sunan az-zawâ'ïd").

L'impératif employé dans ces Hadîths a amené les savants à dire que cela était obligatoire (wâjib ou fardh) : certains sont d'avis qu'il est interdit (harâm) de se la raser, d'autres que cela est mak'rûh tahrîman (cf. Al-fiqh al-islâmî wa adillatuh, p. 2659).


Réponse à la question 3 : Peut-on se tailler la barbe, ou bien y a-t-il une longueur minimale qu'elle doit avoir ?
D'un côté il y a les Hadîths cités plus haut, qui montrent qu'il est nécessaire de garder la barbe et de la laisser grandir et qui n'indiquent aucune limite à cela.
Et puis de l'autre côté il y a les actes de Compagnons. Ainsi, Abdullâh ibn Umar, après avoir accompli le grand ou le petit pèlerinage, prenait sa barbe dans sa poignée et taillait ce qui en dépassait (rapporté par al-Bukhârî, n° 5553). Il faisait cela lorsqu'il se rasait la tête après le pèlerinage (rapporté par Mâlik). Jâbir raconte pour sa part : "Nous nous laissions pousser la barbe, sauf après le grand ou le petit pèlerinage [et les taillions alors]" (rapporté par Abû Dâoûd, n° 4201, hassan lada-Ibn Hajar).

Dès lors, plusieurs avis ont vu le jour chez les savants musulmans :
1) Certains, comme Ibn ut-Tîn, sont d'avis qu'il faut s'abstenir à tout moment de se tailler la barbe, que ce soit dans la longueur ou dans la largeur de celle-ci.
2) D'autres sont d'avis qu'il faut s'abstenir de se tailler la barbe en temps normal, et qu'on ne peut se la tailler qu'après avoir accompli le grand ou le petit pèlerinage.
3) Enfin, d'autres savants disent qu'en toutes circonstances et non pas seulement après le pèlerinage, on peut se tailler la barbe jusqu'à une certaine limite.

1) Les savants du premier avis se sont basés, affirme Ibn Hajar, "ce qui ressort apparemment du Hadîth". Or les Hadîths du Prophète cités plus haut ("waffirû", "a'fû", "arkhû" et "awfû") ne mentionnent à ce sujet aucune limite (ils sont mutlaq). Et à ce qui est rapporté de Ibn Umar, ces savants fournissent la réponse suivante : "cela ne signifie pas, explique Ibn ut-Tîn, qu'il ne gardait qu'une barbe de la longueur d'une poignée, cela signifie qu'il prenait sa barbe dans sa main et en taillait ce qui dépassait de façon irrégulière", et ce "afin que la longueur de sa barbe soit partout la même".
2) Quant aux savants du deuxième avis, ils se sont fondés sur la parole de Jabîr et sur ce qui est rapporté de Ibn Umar : ces Compagnons se taillaient la barbe à l'occasion des pèlerinages. Ces savants "ont donc, dit Ibn Hajar, excepté (takhsîs) l'occasion du pèlerinage de la globalité ('umûm) de l'ordre de garder la barbe, et ont pris cet ordre de garder la barbe comme se rapportant uniquement aux cas autres que celui des pèlerinages". Autrement dit, selon ces savants, l'occasion de la désacralisation qui suit le pèlerinage n'est pas incluse dans ce à quoi se rapporte la parole "Laissez-vous la barbe", et on peut alors, et alors seulement, se tailler celle-ci.
3) Les savants du troisième avis, quant à eux, "ont, selon Ibn Hajar, pris l'impératif concernant le fait de se laisser la barbe comme se rapportant uniquement au cas utre que de celui où l'apparence de quelqu'un devient disgracieuse à cause de la trop grande longueur ou trop grande largeur de sa barbe". Selon at-Tabarî, "ces savants comprennent l'interdiction [concernant le fait de se réduire la barbe] comme se rapportant au fait de se la tailler et de la réduire comme le faisaient les non-musulmans". Autrement dit, selon ces savants, on peut se tailler la barbe, mais il y a une longueur minimale à respecter. Et cette longueur minimale est celle d'une poignée, car c'est ce qui est prouvé de Ibn Umar.

Ces avis ainsi que les argumentations qui s'y rapportent sont tous visibles dans Fat'h ul-bârî, Ibn Hajar, tome 10 pp. 429-431.

"Y a-t-il des savants qui sont d'avis qu'il est autorisé de garder une barbe moindre qu'une poignée ?" me demandez-vous. Je ne sais pas. Il est vrai que al-Qardhâwî a écrit que s'il est nécessaire de garder la barbe, cela ne veut pas dire qu'il soit impossible de la tailler (Al-halâl wal-harâm, p. 85). Mais a-t-il voulu dire qu'il serait possible de la tailler au point d'en garder moins qu'une poignée, je ne sais pas. Je m'en tiens pour ma part à l'avis mentionné plus haut.

Tout cela concerne la longueur de la barbe. Mais qu'est-ce que la barbe ? Ce qui pousse sur les joues, sur le cou, sur le menton ?

La barbe (lih'ya) est ce qui pousse sur tout le maxillaire inférieur (lah'y) (y compris le menton, etc.). Ce n'est pas – mais Dieu sait mieux – ce qui pousse chez certains hommes jusque sur les pommettes et sur le cou, que l'on peut donc se raser si on le veut. (Attention : ne confondons pas "le cou" avec "le dessous du menton", et "les pommettes" avec le "maxillaire inférieur".)

Concernant le fait de garder la barbe de la longueur d'une poignée, certains savants sont d'avis que cette longueur doit être respectée aussi bien dans le sens de la longueur (vers le bas) que dans celui de la largeur (les côtés) de la barbe. Cheikh Khâlid Saïfullâh est quant à lui d'avis (communiqué par téléphone) que si dans la longueur cela est obligatoire, cela ne l'est pas sur les côtés. Wallâhu A'lam.


Deux petites précisions supplémentaires de ma part :

1) Il m'est arrivé d'entendre un imam dire à des jeunes musulmans qui ne gardaient qu'une petite trace de barbe : "Cela ne sert à rien de garder ce genre de barbe. Laissez-la pousser jusqu'à une poignée, ou bien rasez-la complètement". Je lui ai dit alors : "C'est comme si tu disais à celui qui ne fait qu'une seule des cinq prières par jour que cela ne servait à rien, et qu'il devait soit les faire toutes les cinq, soit délaisser la seule qu'il fait !" Il faut impérativement éviter ce genre de discours, peu susceptible de faire naître une communauté musulmane mature et capable de discuter dignement. Il faut au contraire encourager.

2) Lorsqu'on fait le rappel (da'wa) à des frères qui sont éloignés de bien des actes de l'islam, on ne devrait pas commencer par leur rappeler l'obligation de garder une barbe. Il faut un minimum de compréhension des priorités dans le rappel (da'wa) ! Cliquez ici pour lire mon article Comprendre les priorités et la progressivité.

source = http://www.maison-islam.com/article.php?id=148

Wallâhu A'lam (Dieu sait mieux).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Sujet concernant le Barbe
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Sainte Barbe et Saint Jean de Damas et commentaire du jour "Alors leurs yeux s'ouvrirent"
» Antoine Barbe
» Calcul du nombre de sujet nécessaire
» Un excellent sujet de dissertation, oui, mais, compliqué
» pb d'interprétation du sujet d'expression écrite

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Forum des Passionnés d'Islam ! :: J'apprend l'Islam :: L'Islam en général-
Sauter vers: